Du 18 au 25 mai – Zagreb

 

Du 18 au 25 mai, la rue la plus célèbre de Zagreb, Ilica, sera à l’honneur grâce au projet Q’Art. Cette initiative mise sur la culture pour la revitalisation des centres urbains en proposant d’investir des locaux commerciaux abandonnés avec des projets artistiques.

Dans le cadre d’un partenariat avec l’Académie des Beaux-Arts de Zagreb, plusieurs artistes et enseignants associés à l’Institut supérieur des Beaux-Arts (ISBA) de Besançon prendront part à ce beau projet cette année : 

– les deux jeunes réalisateurs français Ronan Querrec et Alexandre Guffroy présenteront leur film « Je ne suis pas superstitieuse mais je crois aux signes » le vendredi 18 mai à 14h à l’Académie des beaux-arts située au 85 Ilica. La projection sera suivie d’un échange avec la salle. Ce film est l’achèvement du projet de recherche « Simplon Express Revenir à Zagreb », dirigé par les professeurs Stéphanie Jamet et  Géraldine Pastor Lloret de l’ISBA Besançon.

– Stéphanie Jamet, docteure en Histoire de l’art,  coordinatrice de la recherche et co-fondatrice du pôle de recherche Contrat Social, présentera les travaux de son groupe de recherche sur l’identité européenne le mardi 22 mai à 19h au 124 Ilica. 

Le photographe Philippe Terrier-Herman viendra présenter  le mercredi 23 mai à 19 h au 124 Ilica son film coproduit par le Centre Georges Pompidou : La Possibilité d’un rêve, des hommes en trop, une île (2017,62min). Ce long-métrage donne la parole à plusieurs clandestins dont les récits nous ramènent à l’impérieuse nécessité, même en situation de détresse et de grande dépossession, de retrouver des gestes familiers, ceux qui encadraient naguère les pratiques routinières : cultiver la terre, récolter, cuisiner, chanter, se rencontrer… Le lieu de rencontre, une île, leur permettra par un retour à la terre, à la simplicité des gestes et des sentiments, de se retrouver dans des habitudes que le voyage a brisées.

 

Toutes les informations sur : http://projektilica.com/