24 août – 2 septembre, Park Ribnjak

 

L’Institut Français participe à la première édition du festival Zgodionica en présentant trois films d’animation français.

Tous les films sont sous-titrés en croate.

 

Le chat du rabbin, r. Joann Sfar, 2011

Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui, après avoir dévorer le perroquet, se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l’éloigner mais le chat est prêt à tout pour rester auprès de Zlabya… même à faire sa bar mitsva ! Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque ! Pour aider son maitre à garder son emploi, le chat commet le sacrilège d’invoquer l’Eternel et perd l’usage de la parole. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire. Son seul ami, un peintre russe en quête d’une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs, parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale…

 

Aya de Yopougon, r. Marguerite Abouet, Clément Oubrerie, 2011

Fin des années 1970, en Côte d’Ivoire à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan. C’est là que vit Aya, 19 ans, une jeune fille sérieuse qui préfère rester étudier à la maison plutôt que de sortir avec ses copines. Aya partage ses journées entre l’école, la famille et ses deux meilleures amies : Adjoua et Bintou, qui ne pensent qu’à aller gazer en douce à la nuit tombée dans les maquis. Les choses se gâtent lorsque qu’Adjoua se retrouve enceinte par mégarde. Que faire ?

 

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, r. Marc Boréal, 2013

Une petite ville de province. Les années 70. Jean a 6 ans, il fait sa rentrée à la grande école. Quand la maîtresse demande à chaque enfant la profession de son père puis de sa mère, Jean réalise qu’il n’est pas comme les autres, s’inquiète et invente une réponse : « ma maman, elle est secrétaire ». En fait, elle est tout le temps en voyage sa maman, alors elle envoie des cartes postales à Michèle, cette petite voisine qui sait déjà lire et qui les lit à Jean. Jean se prend à rêver. À moins que la réalité ne soit tout autre. Et ça, entre septembre et Noël de cette année-là, Jean commence tout juste à le comprendre…

 

Retrouvez le programme et toutes les informations ici : http://www.legende-zagreb.hr/